Brésil : la telenovela de Carla et Nicolas

 

Les Grimaldi, les Windsor, tous les habitués des pages people peuvent dormir tranquille, le couple royal français est là pour prendre la relève. La preuve: quand Carla et Nicolas se rendent au Brésil, c’est tout un pays qui rêve…



 

(ChristinaT - Flickr - cc)

(ChristinaT - Flickr - cc)

 

 

Martine fait du camping ? Dépassé. Martine a une étrange voisine ? Le suspense est nul. Martine et l’âne Cadichon ? Sans doute le meilleur de la série. Mais
ça ne marche plus dans les cours d'école... Non, ce qui fait un tabac
aujourd'hui, ce sont les aventures du couple Sarkozy. Après Carla et Nicolas au pays des pyramides, après Carla et Nicolas chez la reine Elisabeth, leur dernière aventure, Carla et Nicolas au pays des favelas,
fait un carton ! A commencer auprès des Brésiliens. Ces bouffeurs de
telenovelas jusqu'à l'indigestion se délectent de la visite du couple
présidentiel. Enfin, ils délectent plus de Carla que de Nicolas... Son « sourire » et « l'attention qu'elle porte à tous et à toutes »
les enivrent.
Son « charme » et sa façon si sympathique de dire de dire « bye-bye » les fait chavirer. La « primeira-dama » « impressionne » même les ados qui la trouvent « bonita » 


 

 

 

« Je ne suis plus une croqueuse d’hommes »   

Bref, les Brésiliens et leurs médias en sont tout simplement fous : plus de 9 000 entrées sur le Google News local ! Sarkozy en joue et son épouse leur rend bien. Elle leur offre une « interview choc » dans le Marie Claire local qui titre à la « une » : « Je ne suis plus une croqueuse d’hommes ». À l’intérieur, Carlita se livre encore plus qu’elle ne l’a fait face à l’indécrottable Lolo Boyer. Impossible ? Apparemment les journalistes brésiliens ont l’art d’accoucher leurs interlocuteurs : « Je ne peux plus séduire parce que j'aime mon mari (…) Je ne veux pas lui faire de mal », explique la belle qui n’est pas avare pour deux sous en confidences. A la question « Quelle est la première chose que votre mari vous dit en rentrant à la maison ? », Madame Sarkozy ouvrirait presque la porte de la chambre conjugale aux regards indiscrets : « Nous sommes de jeunes mariés. Nous ne disons pas grand-chose, nous avons les baisers » !   

 

 

 

« Une icône aussi française que la Tour Eiffel »   

Mais comme l’explique nos confrères du Post, tous les médias du pays de la samba ne sont pas dupes. Peu de temps avant l'arrivée des duettistes, Carta Capital, un hebdomadaire indépendant, se moquait d'eux : «
En réponse à l'Année du Brésil en France, en 2005, cette fois c'est la
France qui vient promouvoir chez nous le spectacle de sa riche
diversité. Et pour montrer que
c'est du sérieux, Nicolas Sarkozy sera là avant le début de l'année de la France. (…) Le
président sera accompagné pour le toast du nouvel an... Regardez-moi
ça! De Mme Sarkozy. Carla Bruni est italienne, mais elle est
aujourd'hui une icône aussi française que la Tour Eiffel ou la chaîne
de magasins Monoprix. »
 



 

 

En
France justement, on manie beaucoup moins l’ironie. Et même si la
plupart des médias rappellent que ce voyage a permis de vendre cinq
sous-marins et cinquante hélicoptères Super-Cougar, nombreux sont ceux
qui se jettent corps et âmes dans le people.
 I-Télé nous
gratifie même d’une image touchante de Nicolas et Carla enlacés alors


qu’ils assistent à un concert de Gilberto Gil et Charles Aznavour. Le Figaro lui non plus, n’y échappe pas. Mais au passage, il nous livre une confidence clairevoyante d’« un membre de la délégation » française : « [Carla] a quasiment plus de travail que son mari ». Merci mais ça, on l’avait remarqué !


 

 

 


 

Jeudi 25 Décembre 2008 - 13:23

 

Marianne2.fr


Retrouvez moi : http://monmulhouse.canalblog.com/