ARME

     

Californie : un homme meurt après une décharge de Taser

NOUVELOBS.COM | 20.12.2008 | 09:46

Réagissez à l'article 38 réactions

En Californie, l'homme âgé de 26 ans a reçu un tir de pistolet électrique par un policier qui tentait de le maîtriser. Il a perdu connaissance et n'a pu être réanimé.

Exemple de Taser (Sipa)

Exemple de Taser (Sipa) 

Un homme de 26 ans est mort vendredi 19 décembre en Californie (ouest) après avoir reçu une décharge du pistolet à impulsions électriques Taser pendant une intervention policière, a-t-on appris auprès des autorités.
Appelés jeudi soir dans un hôpital de San José (70 km au sud-est de San Francisco) où se déroulait une bagarre, les policiers ont tenté de maîtriser la personne apparemment à l'origine des troubles, a indiqué le bureau du shérif du comté de Santa Clara dans un communiqué.
Lors de la lutte, le suspect a reçu un tir de Taser d'un policier de la ville voisine de Campbell, et perdu connaissance.
"Des policiers ont immédiatement pratiqué un massage cardiaque. Le suspect a été transporté aux urgences (...) où de nouvelles tentatives de réanimation ont eu lieu", selon la même source.

Rapport d'Amnesty

"Le personnel médical des urgences n'a pas réussi (à le ranimer) et sa mort a été constatée" peu après minuit, selon le bureau du shérif qui n'a pas identifié la personne décédée, la décrivant comme un habitant de San José d'ethnie hispanique.
Une enquête a été ouverte sous la supervision du parquet, selon la même source.
Cette affaire intervient trois jours après la publication par Amnesty International d'un rapport sur les Taser, qui selon l'organisation peuvent tuer et doivent être réservés aux situations extrêmes.
Selon Amnesty, 334 personnes sont mortes aux Etats-Unis entre 2001 et août 2008 après avoir subi le choc électrique d'un Taser. Cette arme n'a toutefois "provoqué ou contribué à" donner la mort de façon directe que dans une cinquantaine de cas, selon les conclusions des experts citées par Amnesty.

Retrouvez moi : http://monmulhouse.canalblog.com/