Jean-François Copé propose un compromis sur le travail dominical

      

15.12.08 | 09h06      

PARIS (Reuters) - Jean-François Copé propose "une solution de compromis" sur le travail dominical pour réduire la résistance d'une partie des députés UMP en prônant l'ouverture des magasins un dimanche par mois et les quatre dimanches de décembre à Paris, Lyon, Marseille et Lille.        

Le président Nicolas Sarkozy devait recevoir lundi les députés de la majorité opposés à la proposition de loi de Richard Mallié sur l'extension du travail du dimanche, dont l'examen devrait débuter mardi à l'Assemblée.

"Il faut absolument éviter que notre majorité se divise sur ce sujet. Il faut une solution de compromis, qui permette à chacun de trouver son compte", explique Jean-François Copé dans un entretien publié lundi dans Le Parisien-Aujourd'hui en France.

       

"En tant que président de groupe, je mouille ma chemise depuis le début pour rapprocher les points de vue", affirme-t-il. "En cette fin d'année si chargée, un bon arrangement vaut mieux qu'une mauvaise bagarre."

       

Aussi, pour les quatre grandes agglomérations (Paris, Lyon, Marseille, Lille), le président du groupe UMP à l'Assemblée suggère d'"imaginer l'ouverture un dimanche par mois, plus les quatre dimanches du mois de décembre".

       

"Au lieu de donner le sentiment d'une généralisation du travail le dimanche dans ces grandes zones urbaines, avec le risque que cela porte atteinte aux petits commerces de proximité qui en sont proches, on aurait un système plus modéré", justifie-t-il.

       

"On garde l'idée que les surfaces alimentaires ne pourront ouvrir que jusqu'à 13 heures le dimanche. Quant aux centres commerciaux tels que Plan-de-Campagne (qui ouvre illégalement le dimanche près de Marseille, NDLR), on pourrait les classer en zone touristique au cas par cas", ajoute-t-il.

       

Le président UMP de l'Assemblée, Bernard Accoyer, s'est montré réservé sur la proposition.

       

"Toutes les idées sont bonnes à prendre", a-t-il dit sur BFM-TV et RMC Info.

       

"Par contre, est-ce que ça résout le problème qui est celui de Plan-de-Campagne et d'un certain nombre de situations qui aujourd'hui ne respectent ni la loi, ni l'intérêt des salariés, ni les intentions et l'intérêt des acheteurs ? Je n'en suis pas certain", a-t-il dit.

       

Le projet de texte en l'état, maintes fois révisé, propose d'autoriser l'ouverture des magasins le dimanche sous certaines conditions - seulement le matin pour les commerces alimentaires - dans les zones touristiques et les agglomérations de plus d'un million d'habitants.

       

Sophie Louet

Retrouvez moi : http://monmulhouse.canalblog.com/