http://www.rue89.com/sites/all/themes/rue89dev/layout/rue89_logo.gif

Santos : la blogosphère marseillaise réclame sa libération

                               

      

             

   

Après la condamnation par la justice espagnole du supporter de l'OM Santos Mirasierra à trois ans et demi de prison pour trouble à l'ordre public, la blogosphère marseillaise s'organise pour défendre le franco-espagnol.

Capture du site Om.net (DR).Samedi, avant la rencontre Marseille-Nice, plus de 150 supporters se sont rassemblés devant le stade Vélodrome pour réclamer la libération de Santos Mirasierra. Le site officiel de l'OM revient sur cette journée:

"Derrière eux, sur la façade du stade, la bâche “Santos présent” avait été déployée peu de temps avant. Les actions de mardi sont également décrites dans un tract distribué à l’entrée du virage Sud. Les Ultras Marseille y annoncent qu’ils “resteront à l’extérieur du stade”, qu’ils “ne pénètreront pas dans l’enceinte du stade” afin de montrer “par leur nombre, à la France, à l’Espagne et à l’Europe entière que leur combat est juste car Santos est innocent”".

"Libérez Santos! C'est le mot d'ordre qui règne à Marseille."

Capture du blog de Dominique Grimault (DR).Mardi, l'OM joue contre un club madrilène, l'Atletico. Une rencontre dont les organisateurs craignent qu'elle ne tourne court. Le chroniqueur sportif, Dominique Grimault, partage son inquiétude sur son blog:

"Le petit peuple de l'OM souffre, se sent atteint en son cœur et sa chair par cet incroyable verdict, et on devine son intention de ne pas en rester là...

Libérez Santos! C'est le mot d'ordre qui règne à Marseille. Il sera crié, n'en doutons pas, à pleine gorge depuis les rangées du Vélodrome, à l'extérieur et à l'intérieur de l'enceinte, avant, pendant et après le match. Rien à redire à cela. Mais le pire est malheureusement toujours possible...

Pour l'éviter, il conviendrait que tous les supporters de l'OM sans exception trouvent une réponse non-violente, réfléchie, sage, exemplaire tant dans la forme que dans le fond, qui demain étonnerait, ferait réfléchir toute l'Europe du foot, et l'Espagne en priorité."

L'incarcération de Santos est vécue depuis octobre comme une injustice par les supporters marseillais. Après des violences entre la Guardia Civil et les Ultras marseillais, Santos Mirasierra a été accusé d'avoir jeté un siège sur un policier. (Voir la vidéo)



"Notre ami Santos n'a tué personne, n'a volé personne."

Capture du blog de L'Antidote (DR).Le rappeur L'Antidote, a composé un morceau pour Santos, et a promis, à l'annonce du verdict, de poursuivre la lutte pour sortir le supporter franco-espagnol de prison.

"Encore sous le choc, il m'est impossible d'en parler, je pense que je ne pourrais qu'être vulgaire. Cependant, il faut se battre."



Capture du site Libérez Santos (DR)."Cette justice espagnole montre aujourd'hui, avec un verdict sans pitié, que le chemin est encore long pour que l'Espagne revienne dans la Cour des grandes nations européennes", condamne le blog Libérez Santos.

Les joueurs de l'OM partagent ce point de vue.

Capture du site de Valbuena (DR).Mathieu Valbuena, franco-espagnol, confie son incompréhension face à cette sanction:

"Comme tous mes coéquipiers, je suis totalement scandalisé par cette peine de trois ans et demi. Notre ami Santos n'a tué personne, n'a volé personne. Alors, restons sérieux. Lorsque mon agent m'a appris la sentence, je lui ai dit d'arrêter de plaisanter. Il m'était impossible de le croire."

"Marseille, ville sans loi, d’après les quotidiens espagnols"

Capture du site 'Liberté pour Santos' (DR).Le collectif Liberté pour Santos pilote l'organisation des manifestations, organise une vente aux enchères sur Ebay et interpelle célébrités et anonymes sur le cas de Santos. Un appel au calme et à la mobilisation pacifiste et réfléchie a été publié:

"Il faut rester calme pour Santos. Il nous l’a demandé, et en plus on nous a fait clairement comprendre qu’il payerai en prison tous les débordements qu’il y aurait à Marseille (...)

Toutes les caméras de l’Europe seront braquées sur nous. S’il y a des débordements, l’UEFA ne nous ratera pas. L’OM sera interdit de coupe d’Europe pendant plusieurs années. Tous les médias nous tomberont dessus: sur les supporters marseillais, sur l’OM et sur Marseille (“ville sans loi” d’après les quotidiens espagnols)."

Capture du site de l'Equipe (DR).Selon une information de L'Equipe, le franco-espagnol pourrait être rapatrié en France. Les défenseurs de Santos hésitent à faire appel pour ne aggraver son cas: huit ans avaient été requis lors du procès.

   


Retrouvez moi : http://monmulhouse.canalblog.com/