http://www.rue89.com/sites/all/themes/rue89dev/layout/rue89_logo.gif


la marmite de l'info

               

Etats-Unis: les sites à but non-lucratif sortent des scoops

                               

      


   

En partant de l'exemple d'une ville américaine, un article du New York Times montre que de nouveaux sites internet à but non lucratif se substituent aux médias traditionnels dans le rôle de "watchdog" ("chien de garde").

Le correspondant du quotidien à San Diego détaille le cas de VoiceofSanDiego.org. Avec onze journalistes professionnels, ce site créé en 2005 a révélé "certains des secrets les plus sombres de cette ville": fausses statistiques criminelles, politiciens ou fonctionnaires corrompus... Ces révélations ont débouché sur des enquêtes de police et des démissions.

Le New York Times relève au passage que les scoops les plus importants ne venaient pas de son alter ego local, le San Diego Union-Tribune, ni des radios ou télévisions de la ville:

"Un nouveau type de médias basés sur Internet a éclos dans plusieurs villes, forçant les journaux à suivre les informations qu'ils révèlent. [...] Leur couverture de l'information et leur articles d'investigation en eau profonde sont remarquables dans un paysage Internet dominé depuis longtemps par le commentaire partisan, le ragot, le vitriol et le journalisme citoyen réalisé par des amateurs bénévoles."

De plus en plus nombreux, les sites comme VoiceofSanDiego.org secouent donc, par leurs révélations, le paysage médiatique américain.

Cependant, leur modèle économique pose des questions: ils sont financés par des fondations, des donateurs privés, leurs lecteurs et, en part très minoritaire, la publicité. Certes, "publier en ligne revient moitié moins cher que de publier un journal papier comparable". Mais "même les plus riches de ces sites ont des ressources très inférieures à celles des journaux", constate un professeur de Harvard.

Même déséquilibre en termes d'audience: le site californien n'a que 18 000 visiteurs uniques mensuels, et le plus grand du pays, MinnPost (qui couvre les "twin cities" de Saint-Paul et Minneapolis), plafonne à 200 000 visiteurs.

Buzz Woolley, l'homme d'affaires qui a fondé VoiceofSanDiego avec de jeunes journalistes, se déclare pourtant convaincu que ce modèle d'information à but non-lucratif a les meilleures chances de survivre:

"L'information est désormais un service public autant qu'un produit. On devrait la penser de la même manière que l'éducation ou la santé. C'est une des choses dont on a besoin pour faire fonctionner une société civile, et le marché ne le fait pas très bien."

Augustin Scalbert


Retrouvez moi : http://monmulhouse.canalblog.com/