Retraite: ce que change l'amendement Jacquat

Par LEXPRESS.fr, publié le 03/11/2008 12:05 - mis à jour le 03/11/2008 13:55

 

       

La retraite à 70 ans ? Un amendement au budget de la Sécurité sociale, voté par les députés dans la nuit de vendredi à samedi, a relancé le débat sur l'âge de départ... LEXPRESS.fr fait le point.

     

Que dit exactement cet amendement ?
Cet amendement, qui doit encore être voté par le Sénat en décembre pour être confirmé, « laisse la possibilité aux salariés qui le souhaitent de prolonger leur activité au delà de 65 ans, sous réserve d'en avoir préalablement manifesté l'intention auprès de leur employeur et dans la limite de cinq années ».

Avant que le salarié n'atteigne 65 ans, l'entreprise lui demandera s'il souhaite continuer à travailler ou pas. S'il dit non, ou si l'entreprise a oublié de lui demander quelle était son intention, il ne pourra pas être mis d'office à la retraite. La même procédure se répètera les quatre années suivantes, jusqu'à 70 ans.

C'est donc facultatif ?
Oui. C'est le salarié qui décidera, pas l'entreprise. Même si l'opposition, par la voix du PCF, a dénoncé un « pseudo-volontariat », « comme si les retraités qui vivent aujourd'hui si nombreux sous le seuil de pauvreté avaient vraiment le choix ».

Comme l'indique implicitement son auteur, l'UMP Denis Jacquat, âgé de 64 ans, l'amendement vise en effet à pallier l'insuffisance de certaines pensions. « Il n'est plus acceptable aujourd'hui, dit-il, qu'un homme ou une femme âgé de 65 ans soit mis à la retraite contre son gré, du seul fait de son âge, alors même qu'il n'a pas forcément toutes les annuités d'assurance ou qu'il souhaiterait prolonger son activité pour améliorer sa pension ».

Est ce que cette mesure change l'âge légal de départ à la retraite ?
Non. C'est toujours 60 ans. Un salarié aura le droit de partir à 60 ans. S'il n'a pas suffisamment cotisé (40 ans actuellement, 41 ans d'ici à 2012), il subira toujours une décote. L'amendement laisse en fait davantage de marge de manoeuvre à ceux qui, arrivés à 65 ans, n'auraient toujours pas suffisamment cotisé et ne souhaiteraient pas partir avec une décote. Ou à ceux qui, au même âge, jugent le montant de leur pension insuffisant et veulent l'améliorer.

Y-a-t-il des cas particuliers ?
Oui. Pour les personnels navigants des compagnies aériennes, ainsi que pour les fonctionnaires, l'âge maximum de départ à la retraite ne sera pas 70 ans, mais 65 ans. Dans certains secteurs de la fonction publique, cet âge maximum était en effet inférieur à 65 ans. Pour les pilotes, il était de 60 ans, et pour les stewards et hôtesses de l'air, il était de 55 ans.

Et vous, vous en pensez quoi ?
Envie de travailler plus longtemps ou attachés à la retraite à 65 ans ? Exprimez vous dans les commentaires.



Retrouvez moi : http://monmulhouse.canalblog.com/