Crise : les banques paieront… ou se paieront ?

Au lendemain du vote du plan de sauvetage des banques, le Premier ministre, invité de Jean-Michel Aphatie sur RTL, a voulu rassurer le contribuable : les banques rembourseront les 360 milliards d'euros injectés par l'État. Faux, répond le socialiste Arnaud Montebourg, qui demande des garanties.



Quand l'État prête 360 milliards d'euros aux banques, qu'arrive-t-il au contribuable ? Il n'a pas à débourser un centime, selon François Fillon, qui a tenu à adopter un discours rassurant sur RTL ce matin. Mieux : comme l'État emprunte à un taux plus bas que celui du marché et que les banques doivent le rembourseront à des taux supérieurs, il gagnera de l'argent!
Certes, le Premier ministre s'attend à une remontée du chômage. Mais l'État y répondra par une augmentation des emplois aidés! Bref, Fillon sur RTL ce matin, c'était un peu «Embrassons-nous Folleville!»

Sur RMC, le député PS Arnaud Montebourg - dont le parti s'est abstenu lors du vote du plan de sauvetage à l'Assemblée - se montrait moins enthousiaste: « [...] C'est une explosion de la dette qui est programmée, donc des impôts pour les Français. On va chercher les contribuables quand tout va mal, et pour le coup la question est posée de la crise de l'économie réelle : les salariés, les commerçants, les artisans, tous ceux qui aujourd'hui travaillent, qui n'arrivent pas à se financer et sont au bord de l'asphyxie... »

Arnaud Montebourg n'est pas le seul à s'inquiéter : hier à l'Assemblée, Christine Lagarde a semé le doute chez plus d'un député lorsqu'elle a annoncé… que la société de refinancement mise en place par le plan sera détenue majoritairement par les banques !


Mercredi 15 Octobre 2008 - 13:12

Roman Bernard

Retrouvez moi : http://monmulhouse.canalblog.com/