ATTENTION CET ARTICLE EST DE SEPTEMBRE 2007

 

Santé

Pesticides aux Antilles: Bachelot veut rassurer

Par LEXPRESS.fr, mis à jour le 25/10/2007 - publié le lundi 17 septembre 2007, mis à jour à 15:16

La ministre de la Santé estime que les affirmations du professeur Belpomme ont encore "besoin d'être confirmées". Ce dernier s'apprête à publier un rapport pour dénoncer le "désastre sanitaire" qui touche les Antilles, "empoisonnées" par des pesticides.

   

La ministre de la Santé Roselyne Bachelot a estimé lundi que le Pr Dominique Belpomme, selon lequel les Antilles sont "empoisonnées" par les pesticides, n'avait pas pour l'intant établi de "lien scientifique".

Elle a néanmoins appelé la population locale à prendre certaines précautions.

"Les inquiétudes du Pr Belpomme, que je partage, ont besoin d'être confirmées par des études scientifiques de haute qualité", a déclaré Roselyne Bachelot sur France 2.

"Pour l'instant, le Pr Belpomme pose des questions, il n'apporte pas de réponse formelle", a-t-elle ajouté.

La ministre a néanmoins appelé les Martiniquais et Guadeloupéens "à la plus grande précaution" pour les produits ne provenant pas des circuits commerciaux: production de jardins familiaux ou prélèvements d'eau de source.

Elle n'a pas demandé l'arrêt de leur consommation, mais a recommandé "de ne pas les consommer plus de deux fois par semaine".

Roselyne Bachelot a par ailleurs indiqué que la France allait proposer que le règlement européen définissant les taux maximaux de résidus de pesticides autorisés dans les aliments "soit encore plus sévère" (de 50 microgrammes par kilo à 20 microgrammes).

Selon le cancérologue Dominique Belpomme, dont le rapport doit être rendu public mardi à l'Assemblée nationale, la Martinique et la Guadeloupe ont été "empoisonnées" par des pesticides menant à un "désastre sanitaire".

Le ministre de l'Agriculture, Michel Barnier, a de son côté jugé "très grave" la situation aux Antilles.


Retrouvez moi : http://monmulhouse.canalblog.com/