la réaction d’Arlette Grosskost

Par Jean-François Ott (14h33)       

                      

 

Arlette Grosskost, députée UMP de la 5e circonscription : « se réjouit de la victoire de son équipe UMP sur la liste menée par Jean-Marie Bockel Gauche Moderne ». La députée « rappelle qu’elle avait elle-même imposé les trois quarts de cette composante UMP ». Elle précise que « son positionnement personnel, qui avait pour seul but d’éviter un « hold-up » de la Gauche Moderne sur l’UMP, a réussi. En effet, force est de constater que les électeurs de la droite républicaine ont fait passer un message fort à Jean-Marie Bockel afin que celui-ci tienne compte de la réalité de la sociologie mulhousienne (...) ». Elle espère « que Jean-Marie Bockel saura enfin se positionner clairement : que seule la bipolarisation droite/gauche est susceptible de véritablement structurer le débat ; qu’il saura dorénavant travailler avec le député de la véritable majorité présidentielle et non(...) de l’ignorer. Mulhouse a besoin de tempéraments pour des projets ambitieux qui sauront la réveiller(...). Que la nouvelle gouvernance mulhousienne soit fortement structurée à droite pour engager une véritable rupture. Cela nécessite de compter parmi les adjoints une majorité de membres de l’UMP, dont le premier devra être le député suppléant Jean Rottner ».

Bernard Stoessel, élu Modem sur la liste de Jean-Marie Bockel : « C’est un succès pour Jean-Marie Bockel et pour l’entente et un échec pour tous ceux qui ont voulu faire obstacle à notre démarche d’ouverture. Je pense notamment à la député de la 5e circonscription de Mulhouse. »


Retrouvez moi : http://monmulhouse.canalblog.com/