GAZA

     

Manifestation en Cisjordanie contre l'opération militaire à Gaza

NOUVELOBS.COM | 02.03.2008 | 13:30

Réagissez à l'article 1 réaction

"Les opérations terrestres et aériennes vont se poursuivre", prévient le ministre israélien de la Défense. Les affrontements des deux derniers jours ont fait au moins 54 morts. Ce sont les plus meurtriers depuis le début de la seconde Intifada en 2000.

Tir de missile israélien dans la bande de Gaza.

Tir de missile israélien dans la bande de Gaza.

(c) Reuters

Des milliers de Palestiniens manifestent dimanche 2 mars dans plusieurs villes et camps de réfugiés de Cisjordanie afin de dénoncer l'opération israélienne en cours dans la bande de Gaza. L'opération a fait 68 morts palestiniens depuis samedi.
Les défilés ont donné lieu à des incidents avec les forces israéliennes, qui ont tiré le plus souvent avec des balles en caoutchouc. Mais des soldats israéliens ont tué par balles un jeune Palestinien, selon des sources médicales palestiniennes.
A Jérusalem-est, les commerçants ont laissé leurs magasins fermés en signe de solidarité avec les habitants de la bande de Gaza. Trois jours de deuil ont été décrétés.

Fatah et Hamas


A Naplouse, 4.000 personnes, dont une bonne partie d'étudiants, ont défilé en criant "Unité nationale! Unité nationale!".
A Ramallah, 2.000 manifestants ont défilé en brandissant des drapeaux verts du Hamas, le mouvement islamique qui contrôle la bande de Gaza depuis juin 2007, et jaunes du Fatah, le mouvement du président Mahmoud Abbas.
A Bethléem, un millier de Palestiniens se sont rassemblés sur la place de la Mangeoire, devant l'église de la Nativité, où est né Jésus selon la tradition chrétienne.

"Union nationale"

Ils ont appelé Mahmoud Abbas et Ismaïl Haniyeh, le Premier ministre du gouvernement islamique à Gaza, à s'entendre et à nouer "une union nationale". Trois Palestiniens ont été blessés par des tirs de militaires israéliens.
A Hébron, quinze manifestants qui jetaient des pierres vers des soldats israéliens ont également été blessés par des balles en caoutchouc.
A Jéricho, prés de la frontière jordanienne, quelque 500 écoliers ont défilé en arborant des drapeaux palestiniens.
Enfin, dans le sud de la bande de Gaza, à Khan Younès, un millier de partisans du Fatah ont manifesté en signe de solidarité avec la population.